Qu’est ce que la ventilation d’un bien par composants ?

La ventilation ou décomposition d’un bien en composants est le fruit d’une évolution fiscale intervenue en 2005. Depuis celle-ci, le bien doit être ventilé en éléments principaux qui vont constituer les composants.
Les principaux composants sont :

  • Le terrain
  • Le gros œuvre
  • L’aménagement intérieur
  • La toiture
  • L’électricité
  • L’étanchéité

Chaque composant représente une partie de la valeur du bien et est amorti en fonction de sa durée normale d’utilisation. Ainsi il faut définir, en fonction de chaque appartement, la liste des composants et la durée normale d’utilisation. Attention : l’amortissement d’un bien correspond à sa perte de valeur au fil du temps. Par conséquent le terrain, qui ne subit pas d’usure physique n’est pas amortissable.

Par exemple, pour un immeuble de type Hausmannien :
On pourra retenir que le composant gros-œuvre représente 45% de la valeur du bien et que sa durée d’utilisation est de 75 ans. Pour un bien d’une valeur de 400 000 €, il va donc être possible d’amortir le gros-œuvre selon le calcul suivant : (400 000 *0,45)/75, soit 2 400 €.
Tous les ans, pendant 75 ans, on déduira donc 2 400 euros pour le gros-œuvre.

L’assistance d’un expert-comptable (voir notre offre « Intégrale ») peut s’avérer utile, voire indispensable, pour ne pas commettre d’erreurs.
Afin de faciliter votre déclaration, l’application jedeclaremonmeuble.com (voir notre offre « Essentielle ») vous propose 4 profils d’amortissement pré-définis (ancien, récent, maison individuelle, usufruit), en fonction du type de bien.

Lorsque vous possédez plusieurs appartements, il est important que les ventilations en composants pour chaque appartement soient cohérentes entre elles. Ainsi, s’ils sont situés dans le même type d’immeuble, les ventilations en composants devront être identiques.

Les commentaires sont fermés.