Quelles dépenses amortissables de location meublée puis-je déduire de mes impôts ?

Canapé en cuirCertaines dépenses effectuées dans le cadre de la location meublée constituent des charges amortissables déductibles de vos impôts. L’amortissement correspond à la perte de valeur du bien ou d’un équipement pour une période donnée. Il permet ainsi chaque année de déduire le montant de cette perte de valeur.

Dans le régime réel, il est possible, sous certaines conditions, d’amortir le bien immobilier ainsi que les biens mobiliers (meubles et équipements).
En pratique les meubles et matériels d’une valeur inférieure à 500 € TTC peuvent être enregistrés directement en charges, et ne constituent pas dans ce cas des immobilisations (c’est à dire des dépenses amortissables). A contrario, les dépenses d’une valeur supérieure à 500 € TTC constitueront une charge amortissable.

Pour définir la durée d’amortissement d’une dépense, on retient la durée d’usage qui dépend de la nature du bien.

Voici quelques exemples de durée d’usage :

  • Téléviseur : 5 ans
  • Literie : 8 ans
  • Canapé en cuir : 12 ans
  • Table de séjour : 10 ans
  • Toiture d’un immeuble hausmannien : 30 ans

Ainsi, pour un téléviseur d’un coût de 1 000€, qui a une durée d’usage de 5 ans, il est possible tous les ans d’amortir 20 % de ce coût soit 200 €. Ce montant vient en déduction des recettes.

Pour bénéficier de l’amortissement il est impératif d’inscrire le bien à l’actif. Sous cette condition, il est possible d’amortir les locaux, le mobilier, le matériel ainsi que les travaux de construction, reconstruction, agrandissement et amélioration des locaux.

Précisons que seules les factures d’entretien et de réparation sont déductibles des recettes de la location meublée. Les travaux plus importants de construction, de reconstruction, d’agrandissement et d’amélioration, tels que les dépenses affectant le gros œuvre, le ravalement, la toiture, l’installation d’une salle de bain, d’un chauffage central ou d’un ascenseur, ne peuvent être déduits. Cependant, si le bien est inscrit à l’actif, ces dépenses sont amortissables.

Afin de vérifier le régime fiscal le plus avantageux pour vous, nous mettons à votre disposition un simulateur s’appliquant à vos données (valeur du bien, charges, loyers).

Simulez votre économie d’impôt

Les commentaires sont fermés.