Simulateur

Suivez-nous !

Nouveau loueur en meublé ?
Un conseiller LMNP répond à vos questions !

Comment réviser le loyer d'une résidence secondaire meublée ?

Dans le cadre d'une location à titre de résidence secondaire, soumise aux dispositions du Code civil, les parties peuvent prévoir que le loyer sera révisé selon l'indice et à la date qu'elles choisissent. En cas d'oubli, le bailleur peut réévaluer le loyer rétroactivement. Des règles bien différentes de celles applicables à la location d'un logement constituant la résidence principale du locataire.


Révision du loyer d'une location meublée temporaire

Le bail doit prévoir la révision du loyer

Tout d'abord, il faut bien sûr prévoir la révision du loyer aux termes d'une clause du bail. En effet, si le contrat de location meublée ne prévoit rien à ce sujet, le loyer restera le même pendant toute la durée de la location, y compris en cas de tacite reconduction.

Indice et date de révision librement choisis

Contrairement à ce qui se passe si le bien loué constitue la résidence principale du locataire, l'indice choisi n'est pas obligatoirement l’indice de référence des loyers (IRL) publié chaque trimestre par l’INSEE. En effet, bailleur et locataire sont libres de choisir l'indice qu'ils souhaitent (IRL, ICC etc).

Concernant la date de révision, là encore, la liberté est de rigueur. Les parties doivent simplement prévoir dans le bail la date retenue. La révision interviendra à cette date chaque année ou suivant une autre fréquence, par exemple chaque semestre.

Les conséquences d'un oubli de révision du loyer

À défaut de manifester sa volonté d’appliquer la révision du loyer, le propriétaire bailleur n'est pas réputé avoir renoncé au bénéfice de la clause de révision. Il ressort en effet de la jurisprudence que le fait que le bailleur ne réclame pas le montant du loyer révisé dès sa prise d'effet n'implique pas une renonciation de sa part à se prévaloir de cette clause.

L'article 2224 du Code civil prévoit que l'action en paiement des loyers et des charges, ainsi que de la révision de loyer se prescrit par cinq ans. Cela signifie qu'un bailleur négligent peut demander rétroactivement sur les cinq dernières années l'augmentation du loyer liée à la révision.
Si la location meublée constitue la résidence principale du locataire, les règles sont différentes.
En savoir plus


Nouveau : Modèles de contrats pour location meublée

Nos modèles types de baux de location meublée sont rédigés par notre experte juridique et entièrement personnalisables.

Accéder à nos modèles type
Le support de formation du loueur en meublé

Tout ce qu’il faut savoir avant de démarrer son projet immobilier.

Obtenir gratuitement
Contactez-nous

L’équipe JD2M est disponible pour répondre à vos questions

par téléphone au +33 (0)1 70 39 10 60
par e-mail en remplissant le formulaire ci-dessous.

Formulaire de contact
Nouveau loueur en meublé ?

Avez-vous pensé à immatriculer votre activité de Loueur en Meublé ? Cette démarche est obligatoire et doit être accompli dans les 15 jours suivants votre début d'activité.

S'immatriculer auprès du Greffe
Nos offres

Il n'est pas trop tard pour déclarer vos revenus de location meublée réalisés en 2021 ! (offres compatibles si vous êtes LMP ou non résident)

Dès 117€ TTC après réduction d’impôt !

Découvrir nos offres
Avis clients
  • 4,8 / 5

Note moyenne donnée par 36 371 clients

Voir tous les avis