Simulateur

Suivez-nous !

Nouveau loueur en meublé ?
pictogramme hotline Un conseiller LMNP répond à vos questions !

Le décret n° 2016-382 du 30 mars 2016 encadrant l'état des lieux d'entrée et de sortie prévoit que le document doit permettre la comparaison de l'état du logement à l'entrée et à la sortie des lieux, et que les parties peuvent convenir de l'application d'une grille de vétusté dès la signature du bail. Comment rédiger ces documents sans faire d'erreur ?

locataire qui signe un etat des lieux d'entree dans son logement


L'état des lieux : comment le rédiger ? 

Le décret n° 2016-382 du 30 mars 2016 fixe les modalités d’établissement des états des lieux d’entrée et de sortie du logement loué à usage de résidence principale.

L'état des lieux doit bien évidemment décrire l’ensemble des locaux et équipements dont le locataire a la jouissance exclusive et, comme son nom l'indique, doit constater leur état.
Il doit comporter les informations suivantes:

  • La localisation du logement
  • Le nom ou la dénomination des parties et le domicile ou le siège social du bailleur et le cas échéant, le nom et les coordonnées de la personne mandatée pour l'établir
  • les relevés des compteurs
  • le nombre de clés ou badges remis et leur usage
  • la description précise, pour chaque pièce, de l’état des revêtements des sols, murs et plafonds, des équipements et des éléments du logement
  • la date d'établissement
  • la signature des parties
    Sur l'état des lieux de sortie, il faut ajouter :
  • la nouvelle adresse du locataire;
  • les évolutions de l’état de chaque pièce et équipements depuis l’établissement de l’état des lieux d’entrée.

Les états des lieux peuvent être réalisés sous la forme d’un document unique ou de documents distincts ayant une présentation similaire, pour permettre facilement la comparaison, et peuvent être complétés d’observations, de réserves et de photos. Ils peuvent être établis sur support papier ou sous forme électronique, et remis à chacune des parties.

La grille de vétusté : un document utile ?

Ce décret porte également sur la prise en compte de la vétusté du logement loué à usage de résidence principale. La vétusté est définie comme l’état d’usure ou de détérioration résultant du temps ou de l’usage normal des matériaux et éléments d’équipement dont est constitué le logement.

Le bailleur et le locataire peuvent décider, dès la signature du bail, d'annexer une grille de vétusté qui devra définir au minimum, pour les principaux matériaux et équipements du bien loué, une durée de vie théorique et des coefficients d’abattement forfaitaire annuels. C'est un document intéressant qui permet de compléter l'état des lieux et de mieux suivre l'évolution de l'état du logement.

Peut-on modifier l'état des lieux après la remise des clés ?

Le locataire peut demander au bailleur ou à son représentant de modifier l'état des lieux d'entrée dans les 10 jours suivant sa date de réalisation pour tout élément concernant le logement ou le premier mois de la période de chauffe concernant l'état des éléments de chauffage.

En revanche, après la sortie des lieux, le bailleur ne dispose pas de ce délai de 10 jours pour compléter l'état des lieux de sortie. Il doit donc être vigilant lors de la remise des clés : toute dégradation constatée après le départ du locataire ne pourra lui être imputée et retenue sur le dépôt de garantie, sauf accord express de sa part.

La volonté du législateur de réglementer les états des lieux avait pour objectif de diminuer le nombre de contentieux en facilitant la comparaison entre les états de lieux d’entrée et de sortie du logement et en déterminant des barèmes de vétusté. Le décret n'apporte absolument rien en pratique, et il est difficile d'en comprendre l'intérêt, si ce n'est de dire que les décrets d'application de la loi ALUR existent !

Consultez notre modèle d'état des lieux

Nouveau : Modèles de contrats pour location meublée

Nos modèles types de baux de location meublée sont rédigés par notre experte juridique et entièrement personnalisables.

Accédez à nos modèles type
Le support de formation du loueur en meublé

Tout ce qu’il faut savoir avant de démarrer son projet immobilier.

Obtenez-le gratuitement
Des conseillers à votre écoute

L’équipe JD2M est disponible pour répondre à vos questions

par téléphone au +33 (0)1 70 39 10 60
par e-mail en remplissant un formulaire de contact.

Contactez-nous par e-mail
Nouveau loueur en meublé ?

Avez-vous pensé à immatriculer votre activité de Loueur en Meublé ? Cette démarche est obligatoire et doit être accompli dans les 15 jours suivants votre début d'activité.

Immatriculez votre activité
Nos offres

Bénéficiez de notre aide tout au long de l’année pour éviter le stress du mois de mai (offres compatibles si vous êtes non résident).

Dès 117€ TTC après réduction d’impôt !

Découvrez nos offres
Avis clients
  • 4.8 / 5

Note moyenne donnée par 36 793 clients

Consultez tous les avis


Lire aussi...