Revenus de location : revenus fonciers ou bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ?

Quel régime fiscal pour les revenus de location de biens immobiliers ?

Il important de faire la distinction entre les revenus fonciers et les bénéfices industriels et commerciaux (BIC). En effet les revenus issus de la location vide ou nue sont imposés dans la catégorie des revenus fonciers, tandis que les revenus tirés de la location meublée sont imposés dans celle des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Cette distinction est importante car les régimes d’imposition sont différents.

Revenus de location : déclaration au micro ou au réel ?

Qu’il s’agisse de revenus fonciers ou de bénéfices industriels et commerciaux (BIC), chacune des ces deux catégories propose deux régimes fiscaux au choix pour déclarer les revenus de location : le micro et le réel.

Au régime micro foncier le contribuable bénéficie d’un abattement forfaitaire de 30 %; au micro BIC l’abattement est de 50 % (71 % lorsque le bien est classé meublé de tourisme).

Au régime réel, en plus des charges qui sont déductibles des revenus au régime foncier, le régime réel BIC permet d’amortir le bien (environ 3 % par an de sa valeur), et dans certains cas de déduire les frais d’acquisition (frais de notaires et honoraires d’agence). Ce qui réduit fortement l’imposition sur les revenus de location.

Pour bien déclarer ses revenus locatifs, il est primordial de ne pas se tromper de catégorie et de choisir le régime fiscal le mieux adapté à sa situation, cela ayant un impact fort sur le montant de l’imposition.

A lire également :

Fiscalité LMNP : Quel régime fiscal ?

Les commentaires sont fermés.